image vague Hypnose Emilie Cormant

Emilie Cormant

photo profil Emilie Cormant
Hypnose Humaniste
Hypnose Ericksonienne

06.49.60.60.56
ecormant.hypnose@gmail.com
Pôle Santé La Défense
46, boulevard des Bouvets
92000 Nanterre

Ma formation
- Maître Praticien en Hypnose Humaniste
- Praticien en Hypnose Ericksonienne
- Praticien en Hypnose enfants et adolescents
- Praticien en Nouvelle Hypnose
- Praticien en Programmation Neuro-Linguistique (PNL)
- Praticien en Thérapie Symbolique Avancée (TSA)
Logo école IFHE

F.A.Q.


Qu'est-ce que l’Inconscient ?

L’Inconscient c’est ce qui n’est pas conscient, c’est ce qui fonctionne tout seul, comme par exemple le fait de respirer, digérer etc. Et oui, heureusement, vous n’avez pas besoin de devoir penser à respirer, ça se fait tout seul, sans y penser.

L’inconscient regroupe tout ce qui est physique, toutes les fonctions primaires de survie et de reproduction (strate 1, reptilien). C’est aussi ce qui est profond, caché à l’intérieur de vous, vos émotions (strate 2, limbique) et vos fonctions intellectuelles, le mental, avec la raison, la logique etc. (strate 3, néocortex).

L’Inconscient réagit une demi-seconde avant le conscient. C’est lui qui va, selon vos blessures, votre vécu, réagir de telle ou telle façon, dans le but de vous protéger. Seulement, une réaction qui était positive à un moment donné n’a plus forcément lieu d’être à l’avenir. Ce décalage va pouvoir être à l’origine de ce qui vous ennuie, vous pose des difficultés dans la vie courante. Il va donc falloir montrer à l’Inconscient une autre façon de fonctionner, pour qu’il puisse mettre en place une nouvelle façon de réagir, qui vous permette ainsi de mieux vivre. Pour avoir une vie agréable, il est donc essentiel de soigner son Inconscient. L’Inconscient recherche toujours en premier la survie, puis le plaisir, et enfin la facilité. C’est lui qui est chargé de tous nos apprentissages de vie, qu’ils soient agréables ou non, utiles, aidants ou au contraire limitants.


Ça marche comment l’hypnose ?

Vous êtes habituellement dans un Etat Ordinaire de Conscience (EOC) qui ne vous permet pas de communiquer avec votre partie inconsciente. Pour entrer dans un état d’hypnose, donc dans un Etat Modifié de Conscience (EMC), il y a deux façons d’intervenir :

S’il s’agit d’une hypnose dite dissociante (Nouvelle Hypnose, Ericksonnienne, Classique), les changements induits au niveau de l’inconscient se feront à l’aide de techniques de langages et d’un protocole adapté, qui seront destinés uniquement à l’inconscient pendant que vous serez tranquillement bercé par les paroles, sans les écouter vraiment.

S’il s’agit d’une hypnose dite associante (Humaniste), vous êtes dans un état augmenté de conscience, actif et conscient de tout ce qui se dit et de tout ce qui se passe. Il n’y a pas de techniques de langage, vous êtes juste guidé suivant le protocole adapté à vos besoins.

Un hypnothérapeute n’a pas de don particulier. Il a suivi une formation, appris des techniques de langages et des protocoles permettant de communiquer avec l’inconscient, pour le reprogrammer et lui indiquer comment agir à l’avenir lorsqu’il a été déréglé à la suite d’évènements survenus dans votre vie.


Tout le monde est-il hypnotisable ?

Oui, chaque personne est hypnotisable à partir du moment où elle accepte d’entrer dans cet état, car c’est un état tout à fait naturel. En revanche, on ne peut pas forcer une personne si elle ne le veut pas.

Plusieurs fois par jour, vous êtes naturellement en état d’hypnose. A l’endormissement ou au réveil, lorsque vous regardez par la fenêtre, que votre regard se fige et que vous laissez libre cours à vos pensées, lorsque vous conduisez et arrivez à destination sans avoir vu le chemin parcouru ou bien que vous êtes plongé dans un film ou un jeu vidéo et que vous n’entendez plus le monde autour. Ce sont là autant d’exemples d’états modifiés de conscience, donc des états d’hypnose.

La différence de sensibilité d’une personne à l’autre tient dans la rapidité de l'entrée en transe, et non pas dans l'efficacité de la séance. Certaines personnes sont très suggestibles et rentrent très facilement en transe. Ce sont ces personnes qui montent sur scène lors des hypnoses de spectacle. Et d’autres personnes, appelées « résistantes » auront besoin d’un peu plus de temps ; c’est alors à l’hypnothérapeute d’user des techniques nécessaires pour l’emmener dans cet état afin de répondre à ses besoins.


Vais-je être manipulé.e et sous l’emprise de l’hypnothérapeute ?

Un hypnothérapeute fera tout ce qu’il faut pour vous aider et usera de tous les moyens nécessaires pour que vous puissiez atteindre votre objectif, alors oui, dans un sens il vous manipule, mais de façon positive. Tout comme un enfant peut faire des compliments ou une moue à laquelle les parents ne peuvent résister pour obtenir des bonbons, c’est de la manipulation. Ou tout comme un ostéopathe va manipuler le corps de son patient afin qu’il se sente mieux.

L’hypnose de spectacle donne l’impression que l’hypnotiseur a tout pouvoir sur la personne qui est montée sur scène, mais ce n’est qu’une illusion. Sur scène, les volontaires sont sélectionnés pour leur suggestibilité, évaluée par des tests préalables. La personne va jouer le jeu et exécuter les demandes car elle est dans le spectacle mais si une demande de l’hypnotiseur ne lui convient pas, la personne ne s’exécutera pas, voire sortira de sa transe pour revenir à son état ordinaire de conscience. Sous hypnose, l’inconscient protège et vérifie que la suggestion est acceptable.

Ainsi, un hypnothérapeute ne peut rien faire sans votre consentement. Il ne peut pas vous soutirer de l’argent, ni porter atteinte à votre intimité et intégrité physique, ou autre chose qui vous serait préjudiciable. Il s’agit donc bien d’une relation qui repose sur la coopération volontaire et sur une éthique.


Durant la séance, vais-je m’endormir ? Vais-je me souvenir de tout ?

Un état modifié de conscience n’est pas l’état de sommeil. Vous ne dormirez donc pas, vous pourrez entendre les bruits autour de vous, parler, bouger, avoir les yeux ouverts et, s’il survenait un danger, sortir immédiatement de transe pour reprendre votre état ordinaire.

La personne en état d’hypnose est hyperactive, ses sens sont mis en éveil, certains visualiseront mieux, entendront plus de sons, d’autres auront plus de sensations.

En hypnose dissociante, selon le niveau de transe induit par l’hypnothérapeute, la personne peut soit avoir eu l’impression de ne pas être entré en transe, se souvenir de la séance ou bien ne se souviendra de rien ou de quelques bribes. Le niveau de transe n’influe pas sur l’efficacité de la séance.

En Hypnose Humaniste, comme vous êtes en ouverture de conscience, donc bien plus attentif que votre état ordinaire de conscience, vous vous souviendrez parfaitement de toute la séance.


Est-ce que je peux rester bloqué.e en état d’hypnose ?

Non, c’est un état naturel, vous pouvez en sortir aussi facilement que vous y êtes entré. En revanche, l’expérience peut être tellement agréable qu’il arrive parfois que vous n’ayez pas envie de sortir de cet état. Dans ce cas, des suggestions vous seront faites pour vous ramener complètement dans votre état de conscience ordinaire.

On estime qu’une personne en état d’hypnose qui n’entend plus de suggestions va revenir d’elle-même à un état ordinaire de conscience au bout de 15 minutes environ.


Comment vais-je me sentir après une séance ?

Selon la séance, vous pouvez vous sentir un peu fatigué ou bien en pleine forme. Dans tous les cas, votre hypnothérapeute vous ramène dans votre état ordinaire de conscience afin qu’en sortant du cabinet vous puissiez reprendre immédiatement vos activités normales quotidiennes (travailler, conduire, etc.).


Puis-je m’hypnotiser moi-même ?

Bien sûr ! Vous pouvez même demander à votre hypnothérapeute de vous apprendre l’autohypnose, afin que vous puissiez entrer tout seul dans cet état, devenir autonome et faire des demandes précises à votre inconscient. Il est également possible que des audios d’autohypnose guidée vous soient conseillés, afin de vous approprier cet état, et de mieux le reconnaître. Et à force d’entraînement, vous pourrez entrer en transe de plus en plus facilement.


L’hypnose pratiquée en cabinet est-elle la même que celle des spectacles ?

Non, lors d’une consultation, vous venez pour un objectif précis, une demande qui vous touche et pour laquelle un protocole va être appliqué pour vous libérer de ce qui vous empêche d’aller de l’avant. Un spectacle doit éblouir, faire rêver, faire rire, divertir les spectateurs ; c’est pourquoi l’hypnotiseur va user de phénomènes hypnotiques pour produire des effets visuels pour que les gens s’amusent car c’est un show! En hypnothérapie, il n’y a rien de tout cela ; néanmoins les séances peuvent être de belles expériences, et vous procurer un réel bien-être.


Suis-je allongé.e pendant la séance ?

Non, la plupart du temps vous serez assis, parfois debout, et parfois avec des déplacements à effectuer selon les protocoles.


Un hypnothérapeute est-il médecin ?

Les hypnothérapeutes sont formés dans des écoles privées dont certaines sont reconnues pour leur qualité d’enseignement, ce qui est le cas de l’IFHE (Institut Français d’Hypnose Humaniste et Ericksonienne). Il est donc important pour vous de vérifier les certifications de votre praticien. Il existe un Diplôme Universitaire d’Hypnose, ce qui prouve bien la reconnaissance de la discipline, mais le cursus est réservé uniquement aux professionnels de santé en complément de leur pratique. Ce Diplôme Universitaire s’obtient après un peu plus de 100 heures de formation, contre un peu plus de 500 heures pour le cursus complet de l’IFHE.

Certains médecins sont hypnothérapeutes et d’autres pas. La profession n’est pas règlementée et ne nécessite pas d’études de médecine. Ce n’est pas le même métier, et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle un hypnothérapeute vous demandera toujours si vous avez consulté un médecin pour exclure toute cause médicale.